Histoire

Tombeaux d’Al Ayn

© RITA WILLAERT

Histoire

History and legends of Oman | Experience Oman

Le Sultanat d’Oman est un pays à l’incroyable beauté naturelle, dont l’histoire et les légendes forment un véritable kaléidoscope. État indépendant le plus ancien du monde arabe, Oman a embrassé la modernisation et le progrès tout en préservant les aspects essentiels de sa culture et de son héritage, devenant ainsi une destination idéale pour les personnes en quête d’une expérience arabe authentique.

Doté d’une situation stratégique à l’extrémité de la péninsule arabique, le Sultanat a toujours joué un rôle important dans le commerce de la région et au-delà. Il représente ainsi un point d’entrée pour tous les navires traversant le détroit d’Hormuz, l’océan Indien et la mer d’Arabie.

Al-Wutayyah, dans la région de Mascate, est considéré comme l’un des tout premiers lieux habités du monde et date d’environ 10 000 ans. Avant l’arrivée de l’Islam, Oman fut dominé par les Assyriens, les Babyloniens et les Perses, qui cherchèrent tous à profiter de son emplacement stratégique pour établir des échanges commerciaux avec le monde.

C’est avec le développement de l’Islam, vers le VIIe siècle, que le premier lieu de culte d’Oman fut construit. La mosquée d’Al-Midhmar, dans le Wilayat de Samail, existe encore de nos jours car elle a été reconstruite à plusieurs reprises.

Au cours des siècles, plusieurs dynasties, imamats et pouvoirs étrangers se sont partagé le règne d’Oman, dont les Portugais de 1498 à 1507. Les Omanais parvinrent à les chasser et à s’unifier sous le règne de l’Imam Nasser bin Murshid en 1624.

Dans les années qui suivirent, le Sultanat s’agrandit pour inclure des villes de la côte d’Afrique de l’Est, comme Mombasa et Zanzibar.

En 1798, Oman et la Grande-Bretagne signèrent un traité d’amitié et, en 1891, Oman et Mascate devinrent un protectorat britannique. Durant la plus grande partie de cette période, la côte proche de Mascate fut contrôlée par le Sultan tandis que les régions intérieures étaient gouvernées par l’Imam depuis Nizwa. Oman reçut l’indépendance de la Grande-Bretagne en 1951, avec la signature du traité d’Amitié, de Commerce et de Navigation.

Le pays fut ensuite dirigé par le Sultan Saïd ibn Taimour. Toutefois, ce n’est que lorsque son fils, Sa Majesté le Sultan Qaboos ibn Saïd, accéda au trône en 1970, qu’Oman entra dans une Renaissance moderne, devenant ainsi le pays contemporain et tourné vers le futur qu’il est aujourd’hui.

La prévoyance et la bienfaisance de Sa Majesté le Sultan Qaboos ibn Saïd ont ainsi permis de garantir la prospérité continue du Sultanat et de s’assurer que le pays demeure l’un des plus sûrs du monde.