Bait Na’aman Castle

Accueil > Al Batinah > Bait Na’aman Castle

PARFAIT POUR UN APERÇU DES TEMPS REVOLUS

Construit au XVIe siècle comme résidence privée pour rendre visites aux imans, le château de Bait Na’aman est parfait pour que les visiteurs puissent entrevoir l’Histoire. Cela est dû aux nombreux meubles et accessoires traditionnels exposés, ainsi qu’à d’autres caractéristiques telles que le système de falaj souterrain.

Encore plus intéressante que le fort de Barka : la belle vieille maison fortifiée de Bait Na’aman. La maison inhabituellement haute et étroite, avec alternance de tours carrées et rondes, aurait été construite vers 1691-1692 par l’imam Bil’arab bin Sultan (ou peut-être son frère, et successeur de l’imam, Saif bin Sultan), et a été utilisée par les deux imams lors de leurs visites dans la région. Selon une tradition, c’est également là que le sultan Said bin Sultan a assassiné son impopulaire prédécesseur Badr bin Saif en 1806 d’un seul coup de khanjar. L’ensemble du bâtiment a été magnifiquement restauré en 1991.

Contrairement à la plupart des forts d’Oman, la maison a été équipée d’une somptueuse sélection de meubles et d’accessoires traditionnels, conférant au lieu une atmosphère chaleureuse et facilitant l’imagination de la vie de ses anciens habitants plus que dans la plupart des autres bâtiments omanais hérités du passé. Au rez-de-chaussée, vous trouverez la salle de bains et les toilettes en pierre d’origine, toutes deux reliées à un falaj souterrain qui apportait autrefois de l’eau depuis Nakhal. Il y a aussi une salle de stockage, dans laquelle les dates ont été pressées (les trous dans le sol ont été utilisés pour siphonner le jus), ainsi qu’une sombre prison pour femmes.

Les principaux espaces de vie sont situés à l’étage, avec une série de pièces joliment meublées avec des tapis traditionnels, des coussins, de la vaisselle et des bijoux. Il s’agit notamment des majlis pour hommes et femmes, ainsi que d’une chambre pittoresque avec un lit à baldaquin et une trappe en bois au sol à travers laquelle l’eau pourrait être aspirée depuis le bas. A proximité se trouvent les majlis privés de l’imam, équipés d’un passage d’évasion secret et d’une tour de guet avec des fosses –prisons – pour les mécréants. D’autres escaliers mènent au toit. La tour principale est soutenue par de belles poutres en teck, avec de vieilles photos de navires sur les murs. La tour abritait à l’origine six canons, soutenus par trois autres canons dans la deuxième tour de la maison – un éventail impressionnant d’artillerie pour ce qui était essentiellement une résidence privée plutôt qu’un fort.

Pour atteindre la maison, roulez environ 5 km au nord du rond-point par l’hypermarché Lulu le long de la route côtière principale, puis tournez à droite sur la route, en suivant les panneaux pour A’Naaman et (juste après) le centre de santé Barka, en suivant la route qui se tourne à nouveau vers la côte. La maison est à environ 3 km sur la route, sur votre gauche – elle n’est pas signalée, mais est immédiatement identifiable.