Samharam – Khawr Ruri

Accueil > Dhofar > Samharam – Khawr Ruri

UN SITE DU PATRIMOINE MONDIAL DE L’UNESCO

Situées dans la plus grande réserve naturelle du Dhofar, les ruines de Samharam font partie du site du pays de l’encens, site classé au patrimoine mondial de l’UNESCO. Le port a joué un rôle important dans le commerce il y a plus de 2000 ans. Surplombant Khawr Ruri, l’histoire de la colonie et du port est présentée au musée situé au sein du site. La reine de Saba aurait eu un palais à Samharam.

Khor Rorī (arabe: خور روري‎) est un ancien site archéologique sud-arabe près de Salalah. La ville châteauifiée a été fondée en tant qu’avant-poste du royaume d’Hadhramaut à la fin du premier siècle avant JC, à l’origine avec une fonction défensive, puis s’est développée plus tard en une ville au premier siècle après JC. La création de la ville par le roi d’Hardamaut est étroitement associée à l’importance croissante du commerce maritime à la fin du premier siècle avant JC entre la Méditerranée et l’Inde. À cette époque, le royaume Hadrami était économiquement et politiquement dépendant de sa capacité à contrôler la région côtière.

Histoire
Des inscriptions à Khor Rori rapportent que la ville de Sumhuram, a été fondée à l’initiative royale et colonisée par des émigrants Hadhrami. La région du Dhofar était la principale source d’encens dans la période ancienne, et il semble probable que la fondation de la colonie par les Hadhramaout était en partie motivée par la volonté de contrôler la production de cette précieuse denrée. La plupart des chercheurs identifient Khor Rori avec le port d’exportation d’encens de Moscha Limen mentionné dans cette région dans le guide des marchands du premier siècle de notre ère, le Périple de la mer d’Erythrée.