l’île du Télégraphe

Accueil > Musandam > l’île du Télégraphe

UN FAVORI DES TOURISTES

Nommée d’après une station télégraphique construite sur l’île par les Britanniques au 19ème siècle, l’île du Télégraphe est une destination préférée des touristes qui cherchent à explorer les anciennes ruines abandonnées, à plonger dans les eaux environnantes ou simplement profiter d’une croisière en boutre sur l’île et apprécier les fjords de Khawr Ash Sham.

L’expression “going around the bend” («faire le tour du virage») n’est pas qu’une simple expression anglaise. Pour une poignée de soldats britanniques au milieu des années 1800, le fait d’être posté «autour du virage» était le pire endroit possible, un avant-poste isolé de l’île où les soldats perdaient lentement la tête dans la chaleur du désert.

De 1864 à 1869, Jazirat al Maqlab, ou «Telegraph Island», était un avant-poste télégraphique actif essentiel à la communication entre l’Inde et la Grande-Bretagne. Pendant cinq ans après le déclassement de la télégraphie, les soldats britanniques ont continué à occuper l’avant-poste isolé. Il semblerait que chaque homme stationné à l’avant-poste «autour du virage» de la péninsule de Musandam a complètement perdu la raison du fait de la monotonie et de la chaleur. Coincés pendant des mois sur l’île de la taille d’un terrain de football, coupés du monde extérieur et soumis à une chaleur intense du désert, les soldats sont lentement rendus fous.

Aujourd’hui, l’île est un vestige fantomatique de l’ancien empire britannique. L’avant-poste a été abandonné au milieu des années 1870 et les bâtiments se sont effondrés. L’île sert désormais de destination de snorkeling et de pêche plutôt que de centre de communication stratégique, mais la chaleur oppressante et l’atmosphère solitaire qui ont conduit les soldats «dans le virage» demeurent.